Partagez cet article:

Début janvier 2020, nous avons mis en place un formulaire afin de récolter des informations des riverains concernant l’impact sonore et la gêne ressentie liés aux bips des véhicules des plateformes logistiques de la ZAC des Gaulnes à Jonage.

Une petite quarantaine de jonageois, de différents secteurs de la ville, ont participé au sondage. Voici leurs réponses.

Intensité du son
Gène ressentie

Grâce à ces données, nous avons pu établir ces 2 cartes. Les zones les plus impactées sont situées sur le bas de Jonage, mais on peut aussi entendre les bips jusqu’après le cimetière, voir parfois plus loin.

L’été c’est insupportable de dormir la fenêtre ouverte…

Un riverain

Vous nous avez aussi fait remonté vos remarques.

Globalement, les bips sont entendus de jours comme de nuit. Certains riverains se plaignent aussi de coups de Klaxons. Pour les habitants les plus proches, les nuits d’été sont particulièrement difficiles.

D’autres se demandent si parfois les véhicules ne font pas que reculer et si le phénomène n’est pas de plus en plus présent.

Pour limiter l’impact sonore, il existe des alarmes de recul type « cri du lynx » qui ont un son plus directionnel, moins intrusif, tant pour les employés que pour les riverains.

Nous allons désormais prendre contact avec les entreprises logistiques de la zone voir ce qu’il est envisageable de faire pour limiter ces nuisances qui sont devenues invivables pour certains riverains.

Partagez cet article:

Pas encore de commentaires.